“Je ne suis pas un menteur” – Rencontre

Scritto da il 19 Maggio 2022

Suite à l’article “Je ne pas suis un menteur” réalisé par la journaliste Sang-Sang Wu et publié par le magazine Médor, une équipe de Radio Prima a pu assister à une rencontre organisée par la rédaction ce mercredi 18 mai.

Le sujet de cet événement portait sur la situation des MENA (Mineurs Étrangers Non Accompagnés), sur la remise en question de leur identité et le manque de confiance accordé à ces jeunes lors de leur arrivée en Belgique.

Différents intervenants ont pris place :

  • Pauline Ansay (juriste pour l’ASBL Point d’Appui) 
  • Alice Pettenella (tutrice et formatrice de futurs tuteurs chez Caritas international) 
  • Cécile Ghymers (avocate en droit des MENA, des étrangers et de la jeunesse) 
  • Benoît Tielemans (chercheur et docteur en sciences psychologiques, de l’éducation et de la formation. Il porte un intérêt pour la construction d’un dynamisme identitaire) 

Ces derniers ont pu échanger et répondre aux questions de la journaliste Sans-Sang Wu.

Nous avons également visionné une vidéo du média “Tout va bien”, dans laquelle la journaliste de Médor a pu rencontrer d’anciens MENA. 

Par la suite, chacun a pu partager son expérience et poser des questions.

La plupart des participants étant, pour beaucoup, préoccupés par la condition des MENA.

Un moment de partage s’est alors créé. 

Médor, c’est une coopérative où interviennent des individus qui veulent vous offrir une information sur le long terme, et de qualité. Leur support, un magazine trimestriel. 

“Les tests osseux sont utilisés pour voir si un potentiel MENA ne ment pas. Des tests osseux sont réalisés au moindre doute (sur leur âge), sans justification demandée et rien n’est légiféré. Alors que le but initial de ces tests était de savoir si un jeune n’avait pas de retard de croissance… Les médecins reconnaissent eux-mêmes 4 ans de marche d’erreur… Les tests osseux sont de plus en plus fréquents, car il seraient moins chers qu’une démarche avec tutelle, etc.”

Extraits d’interventions

Des interrogatoires assez rudes, stressants qui peuvent leur faire douter de leur identité.

Un événement organisé par le Centre PolyCulturel Résistances et l’équipe de Médor.

Maureen Bertrand


Traccia corrente

Titolo

Artista

Background